Vous avez une idée de génie et vous êtes convaincu qu’il s’agit de l’invention du siècle ! Alors comment s’y prendre pour mener votre projet à bien et en tirer profit.

IDENTIFIER VOS DOMAINES D’EXPERTISE

La première chose est d’identifier vos domaines d’expertise et centres d’intérêt. Il est toujours plus facile de penser et de parler d’une idée venant d’un domaine que vous maîtrisez bien ou qui vous passionne. De la naissance de votre idée dans vos pensées à sa commercialisation, il existe de nombreuses étapes, ou divers experts vous interrogeront sur votre invention. Afin que votre projet aboutisse et ne devienne pas une épreuve chronophage et un gouffre financier, il vaut mieux savoir de quoi vous parlez !

Une invention peut également être le résultat de la sérendipité ( voir notre article sur la sérendipité ): Par un heureux hasard, vous avez découvert un moyen ou un objet qui apporte une solution à un problème quotidien par exemple. Là encore, il faudra que vous soyez capable d’expliquer la fonctionnalité et le fonctionnement de votre invention.

METTEZ VOS IDÉES A PLAT.

Quelque soit le contexte de votre invention, commencez à dessiner quelques esquisses, en mettant votre idée sur papier, cela nous aidera à visualiser et peut-être améliorer votre concept, apporter des modifications qui pourraient rendre votre invention plus efficace ou encore moins coûteuse à produire. Prenez en compte tous les aspects de votre invention : les pièces nécessaires, les matériaux, le fonctionnement et le but à atteindre.

TOUT N’EST PAS BREVETABLE.

Attention, pour information, certaines inventions ne seront pas brevetables. Vous pouvez en savoir plus en allant sur notre page “Informations sur le brevet”. C’est le cas des découvertes et théories scientifiques, les créations esthétiques et ornementales, les principes et méthodes, les programmes informatiques, les obtentions végétales et animales…il existe cependant d’autres protections possibles et spécifiques pour ces types de créations.

NE PAS NÉGLIGER LES RECHERCHES.

Une étape à ne pas négliger est la recherche. Votre idée a germé dans votre esprit, vous l’avez pensée, améliorée et vous êtes persuadé que celle-ci n’existe pas ! cependant vous n’êtes peut-être pas le seul à avoir eu cette idée ou quelque chose de très semblable. Pour vous éviter certains litiges, il est alors judicieux d’entamer quelques recherches personnelles. Internet est alors votre meilleur outil. Utilisez différentes combinaisons de mots décrivant votre invention, si vous avez déjà un nom, cherchez-le aussi pour vous assurer qu’il n’est pas déjà utilisé. Visez les sites de vente en ligne qui offrent des produits similaires à ce que le vôtre va faire. Pour être absolument certains de la brevetabilité de votre innovation, il est conseillé de réaliser des recherches mondiale d’antériorité, INNOVATE peut vous aider à faire des recherches stratégiques et approfondies car ayant accès à une base de données de tous les brevets du monde. Voir comment nous pouvons vous aider.

A l’issue des résultats de la recherche, deux possibilités peuvent se présenter :

Il existe déjà certaines idées proches de la vôtre qui ont déjà été breveté ! c’est alors l’opportunité de repenser, transformer voire améliorer votre invention !

MAINTENANT – PROTÉGER VOTRE CONCEPT

Votre projet semble être unique. Vous devez alors penser à trouver la meilleure protection !

Que vous soyez un particulier ou que vous représentiez une personne morale, vous pouvez déposer vous-même votre brevet auprès de L’INPI (institut National de la Propriété Industrielle).

 Il faut cependant savoir qu’un dépôt de demande de brevet nécessite une préparation minutieuse et une attention particulière, car le brevet n’est plus modifiable une fois délivré.

La rapidité et la protection accordée à votre dépôt  dépendra de la qualité des documents apportés et le soin de la rédaction apporté au brevet.

La rédaction d’un brevet est un exercice juridique difficile, il est alors conseillé de se faire accompagner par des spécialités en propriété industrielle pour vous aider dans cette démarche.

ENFIN – LA COMMERCIALISATION

Vous avez maintenant obtenu votre brevet et vous envisager de développer votre invention dans l’optique le commercialiser ?

La route pour la commercialisation peut alors avoir deux directions différentes.

Vous pouvez concéder une licence, cela signifie, que vous l’inventeur vous passez un accord avec un industriel pour produire, distribuer et promouvoir votre produit contre le versement d’un pourcentage de redevances.

Dans ce cas, il est bien sûr indispensable d’investir dans le développement de votre produit afin de présenter un produit aboutit avec un design attractif pour mettre toutes les chances de votre côté afin de séduire les industrielles et investisseurs.

Vous prenez en charge la production, la distribution et la promotion de votre produit en créant votre entreprise ? Cette solution sera la plus lourde au niveau de l’investissement, cependant des moyens existent pour lever des fonds. Pensez aux prêts professionnels, le financement participatif ou encore les compétitions.

Vous êtes entrepreneur, inventeur, et rechercher la meilleure protection pour votre innovation, nous pouvons vous guider dans toutes les étapes de votre invention. Demander notre Pack Info pour en savoir plus.

Le contenu de ce site internet comprend des informations générales à but de développement commercial conforme au cadre juridique en vigueur de la propriété intellectuelle des brevets et des droits des brevets, et ne doit en aucun cas être considéré ou interprété comme un conseil juridique.
Les conseillers d’Innovate ne sont et ne seront pas avocats, sauf indication contraire clairement déclarée.