En 2019, la France fut le pays le plus attractif pour les investisseurs étrangers.

Avec une augmentation de 17%, elle devance le Royaume-Uni resté longtemps sur la première marche du podium des plus grands investisseurs européens.

Cette première place est dû à la politique du président Macron ces dernières années. En annonçant il y a 3 ans, la French Tech Visa qui avait pour objectif d’alléger les démarches administratives et d’accorder un fond de 10 milliards d’euros. En injectant ces fonds, le gouvernement faisait preuve d’une réelle volonté d’attirer les « talents étrangers » sur le territoire. Emmanuel Macron souhaitait ainsi faire de la France le leader de l’innovation dans des secteurs de pointe. Les efforts furent concluants !

L’assouplissement des rapports entre les labos publics et les entreprises privées a également permis un pas en avant considérable pour la recherche et l’innovation. Des organismes publics comme le CNRS n’hésite désormais plus à s’allier aux entreprises privées pour coopérer et faire avancer la recherche.

Chimie, Santé, Télécoms, automobiles et objets connectés sont des domaines où l’innovation explose en France.

Les chiffres et le nombre de dépôts de brevets le confirment, Le groupe PSA reprend la tête du classement et augmente son nombre de dépôts de plus de 10 % avec 1 183 demandes de brevets publiées, contre 1074 en 2018.

De plus, le groupe Safran, groupe industriel de haute technologie implanté sur tous les continents, et acteur incontournable dans les domaines de la propulsion et des équipements aéronautiques, de l’espace et de la défense, ont en 2019 déposé 871 demandes, les plaçant en 3ème position du palmarès du nombre de dépôts en France.

 

Début 2020, La France conserve sa place du pays le plus attractif pour les dirigeants d’entreprises étrangères.

Personne n’a encore la réponse sur les impacts économiques globaux de la crise du COVID-19 depuis Mars 2020, le monde doit faire face à une crise sans précédent, le futur des investissements en France sera a mis à l’épreuve, les règles du jeu sont réorganisées. La compétition des pays européens pour attirer les investisseurs sera des plus rudes et il y aura forcément une révision des investissements.

En effet, la crise a souligné la vulnérabilité industrielle de la France, trop dépendante aux fournisseurs étrangers. Elle nous amène à avoir une réflexion sur la reconfiguration de notre outil productif dans la santé ou les biens d’équipement.

Nous avons des atouts : le savoir-faire français, nos chercheurs et nos talents.

Vous êtes entrepreneur, inventeur, prêt à créer une StarUp, nous pouvons vous guider.

Le contenu de ce site internet comprend des informations générales à but de développement commercial conforme au cadre juridique en vigueur de la propriété intellectuelle des brevets et des droits des brevets, et ne doit en aucun cas être considéré ou interprété comme un conseil juridique.
Les conseillers d’Innovate ne sont et ne seront pas avocats, sauf indication contraire clairement déclarée.