• Brevet

  • Prototype

  • Commercialisation

Le lien entre l'inventeur et le succès commercial

COMMENT VENDRE UNE IDÉE

COMMERCIALISER, CONCÉDER UNE LICENCE ET DÉMARRER UNE ACTIVITÉ
Avant de penser à choisir la bonne voie pour vous quant à la commercialisation de votre idée, il est important de montrer que vous avez vous-même investi un petit montant dans le projet dans le but de développer professionnellement l’idée. C’est pourquoi protéger et concevoir le produit est si important, avant de le commercialiser.

Cette section explorera comment vendre une idée par la concession de licence. L’autre route pour lancer votre idée sur le marché est de fabriquer vous-même. Pour en savoir plus, voir Démarrer une activité

Un malentendu commun fait par les nouveaux inventeurs est que le dur travail s’achève une fois le produit protégé et conçu ; toutefois, ceci n’est pas le cas. Vous devez vous préparer à pousser votre produit, qu’importe la voie que vous choisissez ; c’est là où le dur travail commence. La persistance et la persévérance sont clés pour présenter votre produit à l’industrie et la section suivante va présenter les étapes nécessaires pour vendre efficacement votre idée.

Concéder une Licence d’idée Produit > Vendre une Idée

Qu’est-ce qu’un accord de concession de Licence ?

Accord de concession de Licence : un accord de concession de licence pour un nouveau produit est un contrat passé entre vous-même en tant qu’inventeur et le fabricant, pour fabriquer, distribuer et promouvoir votre produit comme le sien, tandis que vous percevez un pourcentage de redevances.

Le Pack Info Contient

Un guide détaillé – “Inventer pour le Profit”

Des conseils en Brevet – Comment breveter un concept

Un accord de confidentialité

Un formulaire d’Examen de Projet gratuit

Nouvelles et mises à jour sur l'innovation

Innovate Product Design ne partagera pas votre adresse électronique. Nous pouvons parfois envoyer des informations sur Innovate. Envoyez simplement un email ou appelez-nous pour vous désabonner.

IL Y A 3 PRINCIPAUX TYPES DE LICENCE  :

Une licence exclusive : par laquelle seule une entreprise a les droits de fabriquer votre produit.

Une licence unique : par laquelle seule une entreprise et vous-même ont les droits de fabriquer le produit.
Une licence non-exclusive : par laquelle tout nombre d’entreprises et vous-même peuvent fabriquer le produit.
Licencié : le licencié est l’entreprise à laquelle vous concédez la licence de votre produit.
Le Licencieur : en tant qu’inventeur, vous êtes le licencieur concédant la licence de votre produit à une entreprise.

QU’INCLUT UN ACCORD DE CONCESSION DE LICENCE LORS DE LA VENTE D’UNE IDÉE ?

Les accords de concession de licence pour vendre des idées contiennent plusieurs termes et conditions issues des négociations entre l’inventeur et l’entreprise individuelle ou les entreprises.

Ces termes peuvent inclure comme suivant :

LA DURÉE DU CONTRAT :

Celle-ci peut être définie pour une durée aussi courte que 6 mois ; toutefois, il est important de prendre en compte dans cette durée le temps nécessaire à la fabrication du produit. En définissant une limite de temps, vous pouvez surveiller les chiffres des ventes et la productivité de l’entreprise pour vous assurer qu’elle commercialise votre produit comme bon vous semble. De même, en définissant une limite de temps, vous pouvez utiliser l’argent accumulé pendant la période de licence concédée pour ensuite lancer le projet vous-même. A ce moment-là, le produit sera également bien établi.

L’EXCLUSIVITÉ DU CONTRAT :

Ceci réfère au type de contrat convenu, avec 3 options principales présentées ci-dessus : exclusive, unique ou non-exclusive. Habituellement, une entreprise demandera des droits exclusifs. Dans ce scénario, il est souvent davantage possible de négocier le paiement de redevances plus élevées.

L’ADVANCE:

Certaines entreprises offriront un paiement anticipé en tant que montant forfaitaire initial. Cela devrait être négocié autant que possible, dans la mesure où cela peut être très avantageux. Parfois, les produits peuvent prendre du temps à arriver sur le marché, après le développement, en conséquence de quoi vous n’accumulerez pas de paiements avant que le produit ne soit vendu. Une avance peut le permettre.

LA STRUCTURE DES REDEVANCES :

La forme de paiement la plus commune, indépendamment de l’avance, est celle des redevances. Les redevances sont un pourcentage du prix de gros et non du profit, donc votre redevance est en général payée par le consommateur – puisque cela est compté dans le prix de détail. Certaines entreprises permettront que des redevances minimales vous soient payées, indépendamment des ventes. Ainsi, vous percevrez toujours un revenu de votre produit même s’il n’est pas sur les étagères !

LA CALENDRIER DES PAIEMENTS :

Les paiements anticipés, si négociés, sont payés d’avance. Certaines entreprises paieront des montants forfaitaires supplémentaires lorsque certains objectifs de vente sont atteints et ceux-ci seront négociés au moment de la rédaction du contrat. Toutefois, le forme la plus commune de paiement est la redevance, que le montant forfaitaire soit inclus ou non, et celles-ci sont généralement payées mensuellement ou trimestriellement. Les paiements offerts moins fréquemment qu’au trimestre devraient être renégociés, ceci n’étant pas une forme adéquate de paiement. Qu’elles soient payées mensuellement ou au trimestre dépendra de l’entreprise individuelle.

L’ENGAGEMENT DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE :

Certaines entreprises offriront des conseils, ou couvriront les frais, de toute future demande de propriété intellectuelle. Ceci peut être extrêmement bénéfique aux deux parties : pour vous, ceci peut économiser les futurs coûts potentiels associés aux demandes internationales ; pour eux, cela peut leur fournir la sécurité que des demandes internationales futures peuvent toujours être faites puisqu’ils ont un budget alloué à cela, a contrario du licencieur. Cela leur permet aussi de conseiller dans quels pays ils souhaitent que le produit soit protégé. L’étendue de leur engagement dépendra de l’entreprise.

LES FRAIS JURIDIQUES / RESPONSABILITÉS :

Tout comme dans le cadre d’un engagement de Propriété intellectuelle, les entreprises peuvent également proposer de couvrir le coût de tous futurs frais juridiques. Cela peut aller de la rédaction même du contrat de concession de licence, à la couverture d’un procès en contrefaçon. Elles peuvent également assumer la responsabilité pour toute question légale à venir. Ceci peut être bénéfique pour l’entreprise dans la mesure où, si une bataille légale se déclare et que le licencieur n’a pas les fonds pour la couvrir, la production du produit pourrait devoir cesser et le licencié serait donc directement menacé. A ce titre, les entreprises voudront couvrir cette éventualité, tout comme vous en tant que licencieur.

LES AMÉLIORATIONS / MODIFICATIONS:

Il est parfois possible de permettre que toute modification ou amélioration future apportée au produit soit également inclue dans le cadre de l’accord. Cela signifie que les produits améliorés à venir, ou produits subsidiaires dérivés de votre concept, sont également tenus sous ce même accord, ce qui signifie une redevance continuelle pour vous. Cela peut augmenter la longévité de la concession de licence et de vos paiements.

LE TERRITOIRE GÉOGRAPHIQUE :

Cela définit les lieux, pays, ou groupes de pays dans lesquels l’accord de concession de licence est en vigueur. Si l’entreprise auprès de laquelle vous cherchez à concéder une licence est présente seulement en France, alors vous pourriez chercher à obtenir uniquement une concession de licence française avec eux, pour pouvoir ainsi concéder une licence du produit à l’étranger sans aucun conflit. Si vous concédez une licence à une entreprise internationale, elle pourrait demander une concession de licence internationale ou pourrait spécifier dans quels pays particuliers elle souhaite distribuer le produit.

Que gagne l’inventeur en retour ?

L’inventeur reçoit un pourcentage des profits de gros en tant que récompense.
Un paiement anticipé peut être négocié.
Parfois, l’inventeur peut également recevoir des bonus lorsque certains objectifs de vente sont atteints.
La plupart des négociations incluront un paiement minimum que l’entreprise doit faire à l’inventeur, indépendamment des ventes.
Les frais juridiques futurs et les conseils en propriété intellectuelle peuvent être couverts.

Quels sont les avantages d’un accord de concession de licence ?

L’investissement total, et donc l’intégralité des risques, sont pris en charge par la ou les entreprises à qui vous concédez la licence de votre produit.
Concéder une licence à un expert dans une industrie signifie qu’une entreprise avec un réseau pertinent et des moyens déjà en place peut lancer votre produit sur le marché plus rapidement et avec succès que si vous preniez en charge le projet vous-même.
En concédant une licence pour une certaine durée, vous pouvez utiliser une entreprise établie pour aider à bâtir la réputation de votre produit avant de le lancer vous-même.
Les coûts légaux peuvent souvent être négociés, de façon à ce que la préoccupation liée aux coûts ultérieurs et aux questions légales devient la responsabilité du licencié.

COMMENT INNOVATE PEUT VOUS AIDER À VENDRE VOS IDÉES ?

Protection : Innovate peut aider à protéger votre idée avant d’approcher les entreprises auprès desquelles la vendre. Si votre produit est brevetable et/ou le dessin ou modèle peut être enregistré, alors les entreprises s’attendront à ce que ces demandes aient été remplies avant la divulgation. Nous pouvons aider en matière de recherche d’antériorités, de demande de brevet, d’enregistrement de dessins ou modèles, de recherche de marque et d’enregistrement de marque pour s’assurer que votre produit ait la meilleure protection à disposition avec laquelle pouvoir concéder la licence de votre produit.

Design : Les licenciés s’attendront au moins à ce qu’un travail de design de niveau basic ait été complété avant la concession de licence. Le plus de travail mis à ce stade, le plus de chances vous aurez de concéder la licence de votre produit et plus élevée sera la récompense susceptible d’être offerte. Le plus de développement complété à ce stade, plus grandes seront vos chances de succès sur le marché. Innovate peut aider à visualiser votre idée de produit, prenant en considération la faisabilité de production et les matériaux, pour aider à représenter au mieux votre idée à l’industrie et à montrer un investissement dédié au projet.

Présentation : dans le cadre de la conception et du développement, Innovate peut aider à préparer le matériel de présentation pour vendre votre idée de produit. Cela permet de présenter professionnellement vos concepts et d’aider le produit ou l’idée business à se vendre d’elle-même.

Prototypes : pour concéder une licence, les prototypes ne sont pas toujours une nécessité ; toutefois, certaines entreprises pourraient en demander un. Pour certains produits, cela est nécessaire de prouver que les concepts vont fonctionner. Innovate peut aider à créer des prototypes « preuve de principe » pour démontrer le produit d’une meilleure façon.

Informations sur les licences : en sus du matériel de présentation des concepts, Innovate peut vous fournir des contacts pertinents et des informations pour pousser votre produit en avant. Cela inclut des modèles de lettres, des accords de confidentialité et des recommandations d’entreprises à approcher. Cela fournit assez d’informations pour commencer à approcher l’industrie.

Conseils en Marketing Produit : Innovate a en interne son propre conseiller en marketing produit et business qui peut fournir une aide supplémentaire pour concéder une licence, en cas de besoin. Cela permet une approche plus pratique de la commercialisation, au cas où vous n’auriez pas la confiance, le temps ou les compétences nécessaires pour le faire seul.

Le Pack Info Contient

Des conseils en Brevet – Comment breveter un concept

Un guide détaillé – “Inventer pour le Profit”

Un accord de confidentialité

Un formulaire d’Examen de Projet gratuit

Nouvelles et mises à jour sur l'innovation

Le contenu de ce site internet comprend des informations générales à but de développement commercial conforme au cadre juridique en vigueur de la propriété intellectuelle des brevets et des droits des brevets, et ne doit en aucun cas être considéré ou interprété comme un conseil juridique.
Les conseillers d’Innovate ne sont et ne seront pas avocats, sauf indication contraire clairement déclarée.